Condiment incontournable en cuisine, l’ail relève la plupart de nos plats et leur donne un goût si savoureux. Difficile de s’en passer ! Mais, où le gardez-vous habituellement ? Car, il suffit d’une mauvaise conservation pour le gaspiller bêtement et le rendre impropre à la consommation. Ce serait bien dommage non ? D’autant qu’il est tout à fait possible de le garder frais pendant plusieurs mois ! Comment ? Avec ces petites astuces bien utiles.

Vous angoissez à l’idée qu’il germe trop vite ? Alors, retenez bien que la température idéale pour conserver l’ail est d’environ 10°C. Vous pouvez ainsi le conserver pendant près de 6 mois dans la cave ou dans un endroit aéré mais à l’abri de la lumière. Il faut donc faire attention aux fluctuations de température qui risquent d’accélérer sa germination. Hélas, il ne sera plus utilisable à ce moment-là. Pour bien en profiter le plus longtemps possible, voici les meilleures méthodes de conservation.

  1. Comment conserver l’ail dans un bocal ?

Habituellement, pour bien conserver les fruits et légumes, il est conseillé de tapisser du papier bulle sur le tiroir du frigo pour prolonger leur fraîcheur. Mais cette technique ne suffit pas pour l’ail. Si vous le garder au réfrigérateur avec d’autres légumes, cela ne l’empêchera pas de germer. Gardez bien en tête que sa germination est plus rapide lorsqu’il est stocké dans un endroit trop humide. Et, d’un autre côté, si l’environnement est trop sec, il commence à rétrécir et à se dessécher. Alors comment éviter ce processus de dégradation et préserver son arôme unique ? Nul besoin de chercher des méthodes très sophistiquées. L’astuce du bocal est géniale et toute simple à appliquer : prenez un petit pot hermétique en verre et mettez du riz au fond. Divisez l’ail en plusieurs gousses et placez-les directement dans le bocal. Et voilà, le riz va aussitôt empêcher l’excès d’humidité : votre ail restera frais et aromatique plus longtemps.

  1. Ajout d’huile végétale

Autre astuce judicieuse : à l’aide d’une brosse douce, vous devez appliquer un peu d’huile sur chaque tête d’ail. Pour un litre d’huile végétale, comptez 20 à 25 gouttes d’iode. Au début, cette opération vous semblera un peu longue, mais vous prendrez vite l’habitude, ne vous inquiétez pas. Et dès que l’ail se met à sécher, gardez-le dans une pièce ventilée à l’écart de la lumière et de toute source de chaleur.

  1. Conserver l’ail dans des sacs de lin

Avez-vous déjà envisagé de le conserver dans un sac en lin ? C’est une excellente initiative. Si l’humidité est très faible dans la pièce, vous pouvez saupoudrer les têtes d’ail avec des petites pelure d’oignon. Et, si au contraire, l’environnement est trop humide, rajouter une solution saline saturée dans le sac en lin pour absorber justement cet excès d’humidité. En prime, cela protégera l’ail de toutes sortes de parasites et des maladies.

  1. Conserver l’ail frais dans le vinaigre

Beaucoup de gens préfèrent mariner l’ail. C’est vrai que son goût est encore plus délicat et délicieusement piquant ! Avec la bonne technique, vous pourrez même le conserver pendant près de 4 mois au frigo. Épluchez les gousses, en enlevant bien toute la peau et glissez-les dans un bocal en verre parfaitement propre et sec. Le secret : il faut recouvrir complètement les gousses d’ail de vinaigre blanc (et même rajouter quelques épices si vous le souhaitez). Par la suite, vous verrez que vos plats seront assaisonnés d’une saveur particulière et exquise.

Peut-on congeler l’ail ?

Bonne question ! Et la réponse risque de vous surprendre, car oui vous pouvez aisément congeler l’ail, mais pas n’importe comment. Tout d’abord, il faut bien l’éplucher, puis l’envelopper dans du papier absorbant et le mettre dans un récipient avant de l’installer dans le congélateur. Mais attention, au bout de deux mois environ, l’ail risque de perdre son arôme et ses propriétés. Donc, on vous conseille de le consommer bien avant.

Comment bien conserver l’ail au congélateur ?

Si vous ne voulez pas faire de faux pas, vous devez vous familiariser avec les méthodes de conservation les plus appropriées. Si vous voulez que la tête d’ail conserve tous ses bienfaits et dure plus longtemps, il y des moyens intelligents pour la stocker au congélateur. Et, c’est même parfois plus recommandé que l’ail en conserve.

  • Têtes entières et gousses non pelées

Mettez l’ail dans un sac plastique spécial pour congélation, expulsez l’air, fermez hermétiquement et congelez.

  • Comment congeler les gousses pelées ?

Etalez les gousses d’ail sur une surface plane telle qu’une petite plaque à pâtisserie. Couvrez d’un film plastique et congelez-les pendant une heure. Ensuite, enveloppez vos gousses congelées dans du papier d’aluminium et placez-les dans un sac en plastique hermétique. Etiquetez, datez et congelez.

  • Pâte d’ail
De l'ail dans un sac de congélation

Eh oui, même la purée d’ail peut être congelée ! C’est très simple : remplissez cette pâte dans un moule à glaçons en silicone et congelez-la jusqu’à ce qu’elle soit ferme (pendant environ une heure). Puis, transférez les cubes de pâte d’ail dans un sac de congélation hermétique. Et voilà, le tour est joué. Vous pouvez la garder ainsi congelée pendant plusieurs mois. Mais mieux vaut la consommer dans les six mois qui viennent.